2019, la meilleure année pour investir dans l’immobilier

2019, la meilleure année pour investir dans l’immobilier

Le crédit immobilier connaît une bonne évolution depuis quelques temps. Les taux très bas attirent de nombreux investisseurs. Cette période est très propice à l’achat et au rachat de crédit. Tous les éléments sont réunis pour réaliser une bonne affaire et faire quelques économies.

Une évolution favorable aux investissements

Le crédit immobilier est très attractif actuellement. Les taux sont en baisse depuis plusieurs mois et cette tendance continue. Il s’agit même des taux les plus bas dans l’histoire. Elles dépassent largement celles de la fin d’année 2016. D’après l’Observatoire Crédit Logement, les prêts sur 15 ans se négocient à 1,09%. En avril, le crédit immobilier se contractait en moyenne à 1,35%. L’évolution des taux s’explique par différents facteurs. Le plus important est que les coûts des banques sont très faibles. En effet, les banques se financent surtout grâce à l’épargne des clients. Il faut savoir que l’épargne en France est très abondante. Pourtant, la rémunération est très faible. Ainsi, les banques ne sont pas obligées de se financer sur le marché obligataire. Au final, le coût de financement est très faible. Le plus intéressant est que les taux ne monteront pas avant printemps 2020. De plus, il ne faut pas oublier qu’il existe des dispositifs de défiscalisation pour les logements. Il est possible de citer la loi Pinel par exemple. Certains dispositifs permettent même d’obtenir une réduction sur la TVA. Il est conseillé de s’informer sur les options possibles avant d’investir. Il faut noter que les taux varient selon les régions. Les taux les plus attractifs se trouvent dans le Nord de la France. Cela inclus la Normandie ou encore les Hauts-de-France. Au contraire, l’Île-de-France propose des taux particulièrement élevés.

Le meilleur moment pour acheter ou renégocier un crédit

Il faut savoir que les établissements financiers améliorent l’accès au crédit. Ils mettent en œuvre de politiques de prêts plus favorables pour les clients. Au premier trimestre 2019 par exemple, l’apport personnel requis était de 14,7%. Entre autres, la durée des remboursements est plus longue. Cela permet aux ménages modestes de devenir propriétaires plus facilement. Ces taux très bas représentent aussi une occasion de renégocier un crédit immobilier. Cela permet d’alléger les mensualités en toute simplicité. L’emprunteur peut alors réaliser quelques économies. Il s’agit aussi d’une bonne solution pour financer un second achat immobilier. D’après la Banque de France, le nombre de dossiers rachat de crédit a augmenté. Le chiffre s’élève à 18,3% en février 2019 comparé à la même période l’année dernière. En ce moment, une renégociation peut faire gagner une économie de plus de 10 000 euros. Mais il faut un écart entre le taux actuel et celui à renégocier. En effet, l’opération implique un certain nombre de frais. Le taux peut atteindre 3% du capital restant dû. Alors, il faut 0,7 à 1 de point d’écart pour réaliser une bonne affaire. Pour les crédits récents, les bénéfices sont considérables. Il ne faut pas oublier que l’emprunteur rembourse beaucoup d’intérêts au début du crédit. Pour un crédit de 20 ans, il paie jusqu’à 50% de la mensualité les deux premières années. Face à cela, le rachat permet de faire baisser considérablement le coût total du crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *