Les 5 erreurs à éviter au moment de demander un crédit immobilier

crédit immobilier

L’achat de maison implique de nombreuses grandes décisions et peut être aussi effrayant qu’excitant. S’il s’agit de votre premier achat ou si cela fait de nombreuses années que vous n’avez pas acheté de logement, renseignez-vous. Voici les erreurs les plus courantes que les primo-accédants commettent.

Chercher une maison avant de chercher un prêt immobilier

Beaucoup de primo-accédants font l’erreur de visiter leurs maisons avant de rencontrer un prêteur immobilier. De cette manière, vous risquez de regarder des maisons que vous ne pouvez pas vous permettre. Avant de jeter votre dévolu sur une quelconque propriété, assurez-vous d’avoir une approbation préalable de prêt. Être pré-approuvé envoie le message que vous êtes un acheteur sérieux.

Parler à un seul prêteur

Les premiers acheteurs peuvent obtenir un prêt hypothécaire auprès du premier (et unique) prêteur ou de la banque à laquelle ils s’adressent. Pourtant, plus vous faites des recherches, meilleure sera la base de comparaison pour faire une bonne affaire. Faites le tour d’au moins trois prêteurs différents, et consultez un courtier en hypothèques. Ce dernier peut examiner votre situation et vous aider à bien comprendre vos options d’achat. Comparez les taux, les frais du prêteur et les conditions du prêt. Ne négligez pas le service clientèle et la réactivité des prêteurs. Les deux jouent un rôle clé dans le bon déroulement du processus d’approbation hypothécaire.

Acheter une maison au-delà de ses moyens

Cela peut vous exposer à un risque plus élevé de perdre votre maison si vous vous trouvez dans une période financière difficile. A la place, concentrez-vous sur le paiement mensuel que vous êtes en mesure d’effectuer plutôt que d’emprunteur le montant maximum du prêt auquel vous avez droit. Même si vous êtes admissible à un crédit en 24h sans justificatif de 300 000 euros, cela ne signifie pas que vous pouvez vous permettre les paiements mensuels qui vont avec.

Vider vos économies

Certaines personnes rassemblent tout leur argent pour verser l’acompte de 20%, mais de cette manière, elles n’ont plus aucune épargne. Les acheteurs qui procèdent à une mise de fond de 20% ou plus ne doivent pas payer d’assurance hypothécaire pour contracter un prêt hypothécaire conventionnel. Cela se traduit généralement par des économies substantielles sur le versement hypothécaire mensuel. Mais cela peut être dangereux en cas de coup dur ou de problème financier.

Être insouciant avec le dossier de crédit

Les prêteurs étudient le crédit lors de la préapprobation hypothécaire. Ils veulent s’assurer que rien n’a changé dans votre situation financière. Tout nouveau prêt ou compte de carte de crédit figurant sur votre rapport de crédit peut compromettre votre demande de prêt. En souscrivant d’autres crédits, vous pourriez réduire votre pointage de crédit, augmenter votre ratio d’endettement et mettre en péril l’approbation finale de votre prêt. Donc, évitez de faire de nouveaux emprunts. Et si possible, réduisez vos soldes existants à moins de 30% de votre limite de crédit disponible puis, payez vos factures à temps et intégralement tous les mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *